[metaslider id="240"]

Biographie

Biographie de votre moniteur Kite Inside Laurent Ness

Le Kite depuis 1992 !

Ma contribution au développement du kitesurf et du kitefoil commence en 1992 (et continue aujourd'hui). Je découvre par hasard le cerf-volant moderne sur l'Ile du Saulcy à Metz où j'étais expatrié. Je me rue sur le magasin qui fournit les passionnés que j'ai croisés en précisant que je suis quelqu'un de passionné et qu'il faut me conseiller un bon produit. Je ne savais pas alors que cet achat allait totalement orienter le cours de ma vie !
C'est avec un Paimpol Supertonic de 1,80 m d'envergure en fibre de verre, trop lourd pour voler-je m'en rendrais compte plus tard- que je sors du magasin.

1993 A la fin de l'été je rejoins ma compagne à Montpellier et là tout se met rapidement en action. Le vent fort permet enfin de faire voler mon Super Tonic. J'achète un delta Hypertonic (360 cm) avec lequel je me fasi trainer sur les pieds en traversant toute la plage de l'Espiguette au Grau du Roi.  La puissance de l"l'hyperto" me donne l'idée de tracter ma vieille planche de funboard après avoir testé le Diskyfun de Claude Herment. Le kitesurf moderne n'existe pas encore, c'est le règne de la bricole et le kitefoil est alors encore à des années lumières.

Mon pote Philippe Germain
Biographie de Laurent Ness
1993 Le Grau du Roi (Le Boucanet), les premiers essais
premier jibe en kitesurf
1993 Le Boucanet premier Surf en "Surf à cerf-volant"

Observez le leash attaché aux fils du cerf-volant qui permettait de garder sa planche devant soi en cas de chute. Vite supprimé car très dangereux.

1994 J'ouvre mon magasin de cerfs-volants Axel'Air (il sera baptisé 6 mois Imagin'Air avant de trouver son nom final plus explicite). Parallèlement je fabrique mes propres deltas et j'affine ma pratique sur l'eau du surf tracté que je baptise alors le Skite. Une combinaison de Skurf et kite. Le Skurfer est l’ancêtre du wake-board produit fin 1980.

Le Skurfer launch
Premier nom du kitesurf en 1995: le Skite

Ci-dessus, le 3 eme prototype de planche (1995). Le ballon préfigure la réalisation du Go-Joe d'Ocean Rodeo produit bien des années plus tard en version bien plus raffinée. Mais l'idée était là.  Cette idée visait à se passer d'un leash en créant de la dérive et évitant que la planche reste collée sur les footstraps.

Grands deltas de 450 à 490 cm conçus et fabriqués en 1994 par Laurent

Je me passionne pour le Kitebuggy en 1995 et devient le premier champion de France en 1997. Pendant ce temps, d'autres continuent à défricher le kite à l'autre bout du monde. A l'époque, j'ai entendu parler de Manu Bertin à Hawaï qui pratique aussi le surf à cerf-volant comme moi. Je l'ai même appelé pour partager avec lui mais il ne m'a jamais rappelé.

Laurent Ness en char à cerf-volant ou buggy

La remontée au vent, un tournant dans l'histoire du kitesurf

1995 Certains affirmaient que le kitesurf serait une pratique de down-wind uniquement (descente du vent et retour à pied) mais j'ai prouvé dès 1995 qu'il était possible de remonter au vent grâce à mes deltas dotés d'une finesse importante et je connais dorénavant la théorie de la remontée au vent. Je connais ainsi tous les facteurs nécessaires pour "caper" correctement mais je suis trop isolé et manque de stimulation, surtout que le char à cerf-volant me prend beaucoup de temps entre 95 et 97.

Ma compagne m'offre le Kiteski américain de Cory Roeseler.  Sur sa vidéo NTSC, on voyait qu'il remontait très bien le vent avec ses voiles rigides. J'étais hyper enthousiaste. Mais ce matériel est trop physique je m'en désintéresse rapidement hormis le monoski qui remonte très bien au vent dans la tramontane.

1995 Cory Roeseler en Kiteski

Raphaël Salles (Designer et boss F-one) vient à ma rencontre alors en 1996 pour s'y mettre car il a vu Manu à Hawaï et ça lui plait bien. Il observait mes évolutions depuis quelques années dans la baie d'Aigues-Mortes entre Montpellier et Port-Camargues. Sa première question: "est-ce que tu remontes au vent ?" Je lui réponds par l'affirmative et nous nous donnons 6 mois pour trouver comment bien remonter au vent et faire le bilan sur l'avenir possible d'un sport grand public. Ca me prendra 15 jours. Je n'oublierai pas cette session sur l'étang d'Ingril par 12/14 noeuds en Wipika 8,5 2 fils sur un surf sur lequel on avait rajouté des straps. Cette rencontre m'a bien boosté à l'époque.

Le second tournant les voiles redécollables Wipika

Début 1997 Tout s'accélère car parallèlement les premières Wipika arrivent sur le marché. Ces voiles à boudins gonflées redécollables brevetées par les frères Legaignoux constituent probablement le véritable démarrage du kitesurf. Nous savions qu'il était possible de remonter au vent et les voiles crashées à l'eau redécollaient.

Les premiers pionniers géographiquement éloignés commencent à échanger via un internet encore embryonnaire, une première compétition est organisée au Cap Vert en 97 et puis en 98 à Hawaï. Des occasions d'échanger sur nos expériences autant que de se mesurer.

La troisième étape transmettre ses compétences

1997 J'ouvre la première école mondiale de Kitesurf. Les premières planches de série ne sont pas encore disponibles, il faut composer avec les protos que l'on a sous la main. Les élèves viennent du monde entier, la rumeur d'un nouveau sport nautique hallucinant circule de plus en plus vite grâce au premier groupe Yahoo créé sur le web par Stéfano Rosso, un des mes élèves venu du Brésil. Les autres écoles apparaitront les années suivantes et le kitesurf sera accueilli par la Fédération de Vol Libre (FFVL) en 1998.

premiers élèves de kitesurf en 1997
Eleve venu de l'Ile de St Martin sur un surf modifié
premiers élèves de l'école de kitesurf Axel'Air en 1997
Planche de Windsurf modifiée pour le petit temps
Première planche de kitesurf de série utilisée en école
La mythique F-one 215 (prononcer "deux quinze") première planche de série de kitesurf

1998 J'obtiens le premier diplôme fédéral reconnu par la FFVL et le ministère des sports. Je serai le seul diplômé pour les activités nautiques cette année là. C'est aussi l'année où seront commercialisées les premières planches de kitesurf du marché: Les F-one 215 et 230.

mon école de kitesurf est diffusée dans les médias
Twin-tip développé pour l'école

A partir de 1998, les médias s'entichent du Kitesurf baptisé "Flysurf" par Manu Bertin à l'époque. Il pensait que le terme Kitesurf serait confondu par les français avec le sport Skysurf (surf en chute libre). Ce néologisme sonne hélas assez mal en anglais car "Fly" signifie aussi "mouche". Une mouche sur un surf, pas terrible comme connotation.

1998 et après Je suis rapidement sollicité pour mon expertise pédagogique par les magazines spécialisés et généralistes.

article pédagogique sur le waterstart en kitesurf

article pédagogique expliquant le jibe en kitesurf

article pédagogique montrant différentes figures de kitesurf2004 Fatigué après un burn-out non diagnostiqué à l'époque, je cède mon magasin et reviens à mes premiers amours, le vélo.

Mais le kitefoil croise mon chemin en 2008 et l'addiction sera à nouveau redoutable. Je replonge avec bonheur dans cet univers de glisse marine que j'adore et qui finalement commençait à me manquer de trop.

débuts de Laurent Ness en kitefoil

Pendant mes vacances d' été 2010 et 2011, je mixe mes deux passions que sont le trike (tricycle couché) et le kitefoil en pédalant de spots en spot sur la façade Atlantique avec ma compagne. Nous découvrons l'Ile d'Oléron à cette occasion.

Laurent Ness en trike et kitefoil
Randonnée trike + kitefoil

2012 Je déménage en Savoie pour cause de naissance de mon fils Léonard. Cela m'éloigne des plans d'eau mais l'idée d'une école de foil me trotte depuis un moment dans la tête. Je travaille quelques mois dans la fabrication de foils chez Kétos mais je ne suis pas à l'aise dans le salariat,  j'ai besoin d'avoir les coudées franches et de me remettre à mon compte.

C'est dans ces conditions de liberté que je peux donner le meilleur de moi-même. Je reprends mes études de psychologie pendant 3 ans en me spécialisant dans la psychologie de la santé et les addictions en particulier.

2018 Mon fils est suffisamment grand et notre lien suffisamment solide pour qu'il puisse composer avec un éloignement saisonnier. Je décide de créer mon école Kite Inside. Une école de cours particuliers de Kitesurf et de Kitefoil qui sera localisée à Oléron. Léonard est d'ailleurs assez grand pour commencer à apprendre le kite avec papa...

le fils de Laurent Ness apprend le kitesurf
Léonard  5 ans

 

Pour plus de détails sur les autres pionniers du kitesurf, vous pouvez vous procurer l'ouvrage passionnant écrit par Bruno Legaignoux dans la boutique localisée sur la page de réservation de cours ou sur place chez Kite Inside à Oléron avec une dédicace personnalisée.

livre sur l'histoire du kitesurf avec participation de Laurent Ness
Du Réve à la Réalité par Bruno Legaignoux avec la participation de plusieurs pionniers du kite dont votre serviteur.

J’ai commencé à fabriquer mes propres moteurs (deltas de 3 à 5,4 m d’envergure) à partir de 1993 jusqu’à ce que les premières ailes redécollables apparaissent sur le marché en 1998.

  • 1993, premier delta de traction fabriqué

L’histoire du kitesurf Chapitre 1

L’histoire du kitesurf Chapitre 2

L’histoire du kitesurf Chapitre 3

L’histoire du kite chapitre 4 présentant de rares images des cerfs-volants géants de Laurent Ness

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close